SUMMER BREAK

Isle

L’île est un symbole de voyage, peut-être d’errance, et de liberté. Elle peut être une étape, un but, un rêve d’habitation. Elle ravive l’imaginaire utopique, définit un espace heureux, protégé, clos sur lui-même donc investi de désir, et pourtant ouvert sur l’immensité, un infini. Comme les îles, les objets nous habitent davantage que nous les habitons. Curieusement bien qu’éloignée du continent, ce sont elles qui nous relient à la terre, ce sont les objets qui nous relient à la société.

 L’île reste microcosme, reflets et limites de la civilisation, elle est lieu de re-création, de développement, un lieu de contact. Elle est souvent désir de distinction, d’isolement, de se sentir chez soi.

 L’île permet une mise en valeur de soi, l’expression de son territoire. En anglais, sa prononciation « I Land », révèle la métaphore.  L’insularité donne à penser, l’eau tout autour crée une lumière différente. 

« - l’île - c’est le désir de la forme qui échappe à la brume » J.P Dessanti

 Indubitablement, l’île rassemble nombre de récits de voyage, d’histoires de déplacement. Refuge de nombreux créateurs qui s’y ressourcent.

Elle déclenche des rêves d’installation, de transformation, de renouveau  tel un espace des possibles. C’est une expérience, témoin de notre diversité, un lieu (mythique ?) originel à habiter, mettant en valeur la force ouvrière de l’homme, sa capacité de création et d’adaptation.

 « Il est dans la géographie de chaque être comme une capitale où il réside ordinairement, où il se trouve au cœur de lui-même, et où il prend ses décisions les plus graves » Roger Caillois

 L’île est une affaire de passion, où le quotidien y serait plus harmonieux, mieux dessiné. Souvent représentée par un cercle parfait, voire un point, elle est symbole d’une abstraction, ou d’une philosophie réussie.

L’île nous impose une distance, une rupture nécessaire pour appréhender l’espace et le temps, par conséquent propice à construire des ponts, établir un dialogue.

Le design, pardon, l’île, est une imagination concrète.

 

Autour de la Collection Palafitte du Studio Giacomo Moor

Objets lumineux de Nao Tamura et Dan Yeffet édités à Venise par Wonderglass

Objets fabuleux inspirés par la Lagune du Studio Alcarol, première à Paris.

Objets de dialogue dessinés en Irlande par Andrew Ludick, Tapis édités par Ceadogan Rugs

Objets d’ancrage, Lighthouse de Christopher Jenner, exclusivité Gallery S. Bensimon

Objets inspirés de Marco Guazzini , exclusivité de la Gallery S. Bensimon.

Objets surréels par le designer Jelle Mastenbroek

Gallery S. Bensimon vous accueille de 11h à 13h et de 14h30 à 19h du mardi au samedi

 

Distributeur exclusif France Distributeur exclusif France Découvrez Aston(i)shing de Dan Yeffet Découvrez Aston(i)shing de Dan Yeffet Lancement Vase Meditation Design Alexandre Dubreuil Lancement Vase Meditation